Il a suffi d'un bref instant. Juste détourner le regard, un peu. 

Et voilà. Escamotées ! Elles ont disparu. Introuvables. 

A leur place, les choucas occupent l'espace de leurs conciles familiaux acrobatiques et ricaneurs. 

Jusqu'au prochain printemps...